Douceur d’automne…

Trouvé sur le Net

Trouvé sur le Net


Pour redonner vie à l’un de mes anciens poèmes


Dans le jardin d’été, la grille s’est refermée
Sur nos voix et nos rires à gorge déployée
Dans l’allée s’amoncellent un tas de feuilles mortes
Qu’un vent frais et léger, tourbillonnant emporte


La nature rougeoie sous ces teintes d’Automne
Sur la branche effeuillée déjà l’oiseau frissonne
Tissant un nid douillet pour sa belle couvée
Vers le ciel embrumé son chant s’est envolé !


Au cœur de la forêt, le cri du geai résonne
Perché au fait d’un chêne, son beau regard s’étonne
En lisière du grand bois, le vieux tronc solitaire
Cache sous son ombre, ses années légendaires


La feuille séchée tombe et s’endort sur la pierre
Libérant ses senteurs, un reflet de lumière
Et l’on voit sur la toile se dérouler les jours
Bercés par la douceur de nos tendres amours


©Lucia
ecureuil

Noces de Porcelaine – China Wedding

noces-de-porcelaine


Vingt ans ont passé, depuis que jeunes amants
Devant l’autel, solennels nous prêtions serment
Vingt ans que dure ta promesse d’engagement
Et que tu as honorée merveilleusement


Oh ! De me rester fidèle, tu fis le serment !
Et moi, celui de te chérir par tous les temps
Bien sûr, nous eûmes des orages, des chagrins
Mais ensemble avons lutté main dans la main


Mon tendre, mon bien-aimé, nous avons créé
Un nid rassurant, un nid d’amour et douillet
Bien que notre amour soit plus fort qu’autrefois


Pour aller de l’avant, j’ai besoin de tes bras
Et comme au premier jour, je te fais la promesse
Amour, de t’aimer avec toute ma tendresse !


©Lucia
boite-noces-de-porcelaine


Twenty years have passed since young lovers
In front of the altar, solemn we took the oath
Twenty years when lasts your promise of commitment
And that you honored magnificently


Oh! To remain me faithful, you made the oath!
And me, to cherish you in all times
Of course, we had storms, sorrows
But, together, fought hand in hand


My tender, my beloved, we created
A reassuring nest, a love nest and cosy
Although our love is stronger than before


To move forward, I need your arms
And as in the first day, I make you the promise
My Love, to love you with all my tenderness !

Prière ! Prayer !

foi1


Ô Dieu !
Je veux t’exprimer toute ma reconnaissance
Te dire merci pour m’avoir donné la Vie
O Combien fragile ,certes !
Mais, qui par tes Forces
Se renouvelle en moi, chaque matin
Et comme l’aigle en plein vol
Je m’élève aussi au -dessus des difficultés
Toi, qui me retires des grandes eaux
Et qui me mets au large !
Je l’avoue, je ne suis pas grand-chose
Demain sans doute, je ne serai plus
Balayée par le vent
Comme un grain de poussière
Mais à tes yeux,
Je suis un grain de grande valeur
Plus précieux que l’or fin et que le diamant poli
O Dieu de grâce et de miséricorde
Agrée la louange de mes lèvres !


©Lucia


I want to express you all my gratitude
Tell you thank you for giving me life
Oh so much fragile, certainly!
But, that by your strength is renewed
Each morning
As an eagle in flight
I also, rise in above difficulties
You who withdrawest me out of many waters
And put me in the wide
I confess, I’m not much
Tomorrow, probably, I would not be
Swept by the wind
As a speck of dust
But in your eyes,
I am a precious grain
More precious than fine gold and polished diamond
O God of grace and mercy
Approve praise of my lips!

La vie était si douce … The life was so sweet …

Les-mots-manquent-victor-Hugo


Le soleil s’est éteint derrière l’horizon rouge sang
Ses rayons illumineront –ils à nouveau les cœurs
Apportant joie de vivre et insouciance comme autrefois ?
Voici que la terreur frappe jusqu’à nos portes
Des villes endeuillées pleurent leurs chers disparus
Saisies d’épouvante et d’indignation
La vie était si douce pourtant !
Nous marchions paisiblement dans nos rues
En un instant, la folie des hommes
A emporté des vies par surprise
L’innocent périt pour la gloire de qui ?
Et nous tairions nos bouches
Troublés, nous gardons le silence !
Mais ceux sèment l’injustice et la terreur
Quels fruits au juste vont- ils récolter ?
Le vent de la colère finira par les renverser !


©Lucia


The sun is off beyond the horizon blood red
Its rays will still illuminate the hearts
Bringing happiness and carefree as before?
Here, terror strikes until our doors
the towns mourn their loved ones
seized by horror and indignation !
Life was so sweet !
We were walking peacefully in our streets
In an instant , the madness of men swept
their lives by surprise !
The innocent died, for what glory ?
And we close our mouths
Moved , we are silent !
But those sow wickedness and terror
What fruits will they reap , exactly?
The wind of the anger will knock down eventually !

Nice en deuil !

benoit-marchon-quelquun-qui-meurt


Un mot pour exprimer toute ma sympathie à nos amis Niçois !
Mes pensées vont aux victimes et à leurs proches
Que dire d’une telle tragédie
Sinon que nos coeurs pleurent
Indignés face à la barbarie de cet acte
Que la paix commence en nous-mêmes
Et puisse habiter en chaque être humain !


©Lucia

Ecrire… Pourquoi ce besoin ?

j'écris


Adolescente, je me souviens,
qu’avec ma sœur aînée et mon frère nous voulions écrire un roman ensemble.
Nous avions trouvé cela comme passe- temps pour combler nos soirées.
Nous ne possédions pas de télévision à l’époque
pour nous distraire comme certains adolescents.
Mon professeur de français me dit un jour que
j’étais très imaginative et assez douée pour l’écriture.
Quelques années plus tard, j’étais devenue une belle jeune fille
Cependant plutôt timide et réservée.
Je pris donc l’habitude de noter mes ressentis sur un carnet intime
Une façon de me dire et de libérer mes émotions de jeune fille


Puis ce gout de l’écriture s’endormit avec la vie, la venue de mes enfants…
Ce n’est que bien plus tard, qu’il ressurgit comme pour exorciser ma douleur
Les maux de l’âme et libérer certaines émotions négatives.
Et oui ! L’écriture est thérapeutique !
Et puis, petit à petit ce besoin de me dire a été moins criant
J’ai guéri !
Et le monde extérieur est devenu ma source d’inspiration.
Il m’arrive cependant de passer des jours, voire des semaines sans écrire.
Ai-je tout dit, est-ce un manque d’inspiration ?
Non ! Je ne le crois pas !!!
Tout est source d’inspiration
Et l’on peut se raconter au travers de tout ce que l’on voit
Ce que l’on entend des gens et de la vie elle-même !


©Lucia

Sans toi ! Without you !

Coucher de soleil sans toi


Encore un coucher de soleil sans toi !
Mes jours sont devenus tristes
Comme ces jours de pluie
Où le ciel déverse son courroux sur nous
Sans toi, c’est comme la terre sans soleil
Plongée dans les ténèbres et le froid
Et voici que je me terre un peu plus dans le silence
Seuls subsistent encore quelques souvenirs de nous deux
D’autres s’effacent comme le soleil derrière l’horizon
Mon regard s’accroche souvent
À ces mots tracés sur ton carnet intime
Il me plait à me rappeler
Que ces mots passionnés furent écrits pour moi
Je ferme alors les yeux
Comme pour me remplir de toutes ces émotions
Qui me font revivre l’instant de ma jeunesse !
Où est-elle passée ?
L’amour entre nous était si fort
Qui aurait pu nous séparer ?
Mais depuis, le doute s’est emparé de moi
Dis, m’aimais tu encore alors que les rides sillonnaient mon visage
Et que mes mains tremblaient comme des feuilles sous le vent ?
Ah ! Si tu savais !!!
Si tu savais comme tous ces jours sans toi sont vides de sens
Et ma vie ! Ma vie s’en va aussi !


©Lucia
post-ornament


Another sunset without you!
My days became sad
As these rainy days
When the sky pours its wrath on us
Without you, it’s like the earth without the sun
In darkness and cold
And here, I hide a little more in the silence
Only, remain some memories of you
Others fade as the sun below the horizon
My eyes often hangs
At these words written on your personal diary
It pleases me to remember
These passionate words were written for me
Then I close my eyes
As for filling me with all these emotions
That make me relive my youth!
Where did it go?
The love between us was so strong
Who could separate us?
But since the doubt is over me
Say, do you love me still, when my face furrowed wrinkles
And my hands were shaking like leaves in the wind?
Ah! If you knew !!!
If you knew how all these days without you are meaningless
And my life! My life is going away too!