Si je le pouvais… If I could…

e9f2808c
English Version after this one


Si je le pouvais mon bien-aimé, apaiser
Ou panser la blessure qui te fait tant souffrir
Transformer cet inconnu qui te fait frémir
Je t’emmènerais loin d’ici pour t’épargner


Je pendrais alors des ailes, celles de l’oiseau
T’emmènerais planer juste au-dessus des eaux
Volerais jusqu’aux extrémités de la terre
Et te cacherais dans les profondeurs des mers


Je me ferais lionne et si je le pouvais
Comme mon lionceau, oh ! je te protègerais
T’emmènerais loin des attaques sauvages
À l’abri des maux, près des verts pâturages


Et si même mon amour ne pouvait suffire
A panser la blessure qui te fait tant souffrir
Je remuerais ciel et terre pour te voir sourire


© Lucia
frise


If I could my beloved, to calm
Or bandage the wound that makes you suffer so much
Transform this unknown that makes you shiver
I would take you far from here to save you


I would hang at the wings, those of the bird
Would take you to smooth just over waters
Would fly until the extremities of the earth
And would hide you in the depths of seas


I would be made lioness and if I could
As my lion cub, I’ll protect you
Would take you far from the wild attacks
Shielded from the troubles, near greens pastures


And if even my love could not be enough
To bandage the wound that makes you suffer so much
I would move heaven and earth to see you smiling

Joyeuse Saint Valentin ! Happy Valentine’s Day !

st valentin
English Version after this one


La complicité qui est née entre nous
Nous a rendus tellement proches, qu’il est doux
De se retrouver tous les deux chaque jour !
Oh ! Qu’aurais-je fait sans toi mon bel amour ?


Ô Toi dont la venue égaya ma vie
Alors que dans mon âme il faisait gris
La solitude était mon quotidien
Aussi, dès que ton regard croisa le mien


Une force nous poussa l’un vers l’autre
Or, dès lors nous ne désirions rien d’autre
Que d’être ensemble malgré l’adversité
Et depuis plus rien ne peut nous séparer


Les ailes du temps ont porté notre amour
Sa flamme brûle encore comme au premier jour
Beau Valentin, à toi mon cœur à jamais


© Lucia
st valentin


The complicity which was born between us
Made us so close that it is soft
To find us both every day!
Oh! what I would made without you my beautiful love?


O You, whose coming cheered up my life!
While in my soul it made grey
The solitude was my daily life
So, as soon as your look crossed mine


A strength pushed us one towards the other one
from then on we wished for nothing else
That to be together in spite of the adversity
And since nothing more can separate us


The wings of time carried our love
Its flame still burns as the first day
Beautiful Valentin, to you my heart for ever

Je doute… I doubt

amoureux
English Version after this one


Est-ce que tu m’aimes ?
Tu vois je doute, quand
Le miroir me renvoie une image
Des traits tirés et un visage
Qui est moi, sans être moi
Non ! Je ne suis plus la même
Je ne suis plus celle
Qui courait comme une gazelle
Pour te rejoindre
Pour t’embrasser passionnément
Avec un cœur tout palpitant
Je te serrais si fort  à t’étouffer
Par peur de te perdre
Oui peur…
Qu’une autre t’arrache à moi

Comme ce fut le cas
Toi, mon prince bien-aimé
Qui, de par ton sourire me fit craquer
L’idée que tu pourrais, toi aussi partir
Me fait toujours frémir
Rien que d’y penser
Mon âme pleure
Oh pourquoi ! Pourquoi ce doute
Le temps qui passe, sans doute ?


©Lucia
<3 <3 <3


Do you love me?
You see I doubt, when
The mirror sends back to me an image
Drawn features and a face
Who is me, without being I
No! I am not any more the same
I am not any more the one
Who ran as a gazelle
To join you
To embrace you fervently
With a quite exciting heart
I squeezed you so hardly almost to suffocate you
By fear of losing you
Yes fear …
That an other one tears away you to me
You, my beloved prince
Who, by your smile kinked me
The idea that you could leave
Always makes me shiver
Only to think of it
My soul cries
Oh why! Why this doubt
The time which passes, doubtless?

Je ne suis plus celui …

la vieillesse


Je ne suis plus celui qui donne
Je suis seulement celui qui prend
Quoi ? Ma triste mine vous étonne ?
Mais ne voyez-vous pas qu’il est temps
Pour moi qui faiblis, de fermer les yeux ?
Ma carcasse tremble, je deviens vieux…


Ah ! Tendez- moi vos mains câlines
Qu’elles réchauffent encore un peu ma peau
Mon cœur cogne et soulève ma poitrine
Mes soupirs ne sont plus que des maux
Mes os craquent au moindre mouvement
Je suis là et si loin déjà… Comme absent


Une voix lointaine lance son appel
Et je sens bien que mes idées s’emmêlent
Bientôt, j’irai rejoindre mes frères
La face tournée vers la lumière
Je sais, mes pensées ne sont plus claires !


Venez, plus près ! Ouvrez donc le tiroir
Là, ces feuillets racontent mon histoire
Mes écrits, bien avant que je perde la mémoire
Serrez moi, parlez-moi ! Mon coeur a froid ce soir


©Lucia

Pause…

pause


Il est temps pour moi de faire une pause
A très bientôt mes ami(e)s
© Lucia

Le silence ! The Silence !

le silence
English Version after this one


« Le silence c’est quelquefois se taire
Mais le silence c’est toujours écouter »


Il y a des moments
Où l’on ne trouve rien à dire
Des situations que nous vivons
Nous imposent le silence
Le retrait…
Ce n’est pas un silence  forcément choisi
Mais il nous laisse sans mots
Comme absent à tout ce qui se passe

Mais à l’opposé d’un silence imposé
Il y a ce silence que l’on choisit
Celui qui au contraire
Il faut cultiver et aimer
Car il nous met en possession de nous-mêmes


©Lucia


 » The silence it sometimes is to keep silent
But the silence it always listen to  »

There are moments
Where we find nothing to say
Situations which we live
Impose silence to us …
It is not a silence chooses necessarily
But it leaves us without words
As absentee in all which takes place
But contrary to a compulsory silence
There is this silence which we choose
The one who opposite
It is necessary to cultivate and to like
Because it puts us in possession of ourselves