Le silence !

Image par kangbch de Pixabay
Le silence m’a enveloppée 
D’un beau manteau vert et douillet
Peu à peu les voix se sont tues
Les regards durs ont disparu

 Proche et à la fois si loin de tout
Mon cœur amoureux se rit de tout 
Bercé par des chants mélodieux
Où la nature offre tant aux yeux

Le ciel me sourit dès mon réveil
Inonde mon âme au petit jour
Le cœur comblé par tout cet amour
Médite sur toutes ces merveilles

Ô Terre, Terre ! Dieu que tu es belle 
Tu as apaisé mon coeur rebelle !

©Lucia Galb

L’enfance !

L’enfance trouve son paradis dans l’instant. Elle ne demande pas du bonheur. Elle est le bonheur. « 





Dessin D’Emma Fisher. Pinterest
 
 Qu’ils sont doux les yeux de l’innocence
 Ah ! Ce regard profond qui touche le cœur
 Qu’il est beau ce sourire de l’enfance                   
 A le regarder on nage dans le bonheur
  
 Grand ouverts ses bras sont plein de tendresse
 Tout sucrés ses baisers sont doux comme le miel
 Et sa voix câline vous rappelle sans cesse
 Que l’enfance est un rayon de soleil !
  
 Toujours gaie, sans rancœur, ni amertume
 L’innocence ne comprend pas la haine 
 Quels que soient son pays ou ses coutumes
 Sans noirceur, l’enfant ne fera pas de peine
  
 Ah ! Qu’il est beau ce temps de l’insouciance !
 Sans peurs, sans heurts, ni soucis du lendemain
 Ignorant le mal et dans la croyance
 Que le monde est merveilleux et sans chagrin
  
 ©Lucia 

J’ose encore le croire !


Il dit qu’il m’aime comme au premier jour
Et moi j’ose encore le croire !
Quand se lève le jour, que s’ouvrent mes yeux
Tout renaît aussitôt avec son regard
Parfois je les ferme pour ne pas voir
Que nous vieillissons tous les deux
Mais qu’importe nos rides
Si la vie coule comme l’eau limpide
Si ses bras forts m’enlacent
Et que ses lèvres m’embrassent


Même si les rides sillonnent mon visage
Il me dira toujours que « tu es belle »
Et moi je le nierai comme une enfant rebelle !
On dit que l’amour n’a pas d’âge
Et cela, j’ose encore le croire !


©Lucia

Réflexion sur le bonheur !


« Le bonheur est fragile et ne survit que si on est conscient de sa précarité ».

Quels termes associons-nous spontanément au mot bonheur ?
Y-a-t-il une place pour nos fragilités, notre faiblesse…
Le bonheur serait-il de courte durée ?
Si le bonheur ne dépend pas des circonstances extérieures
C’est qu’il est permanent
Or, le bonheur peut être perturbé par divers facteurs comme :
* La perte d’un être cher, un divorce, une rupture…
* Une déception amicale
* Un licenciement
* Une maladie ou d’autres circonstances encore…

La perte du « bien-être » due à ces circonstances inattendues
affecterait le bonheur
au point de se sentir très malheureux et même de ne plus avoir envie de vivre!

Les épreuves impactent sur le bonheur et cet état de béatitude, de contentement nous quitte.
C’est vrai aussi que l’on a au fond de soi la capacité de rebondir …
Qu’est-ce qu’alors le bonheur durable ?
Selon Kant, philosophe allemand :
Le bonheur ne peut pas être défini
Nous ne pouvons dire avec certitude ce qui nous rendra heureux car pour cela
il nous faudrait une connaissance absolue de nous-mêmes et du monde.
Le bonheur est un état d’être
Une décision d’accepter les évènements comme ils arrivent
Pour conclure
On pourrait dire que le bonheur dépend de nos représentations personnelles
et de la force intérieure qui nous habite !

©Lucia

Ma plume !


Après avoir exprimé tant de rêves
Conté maintes histoires
Parcouru des yeux des centaines de lignes
A bout de souffle
Ma plume s’est usée…
De tout ce flot de mots inspirés
Par son bel encrier
Voilà que son encre s’est tarie
Ma plume, de liberté s’est éprise,
Elle vole poussée par les vents
Ce bon air frais qu’elle respire
Navigue vers le bleu de l’océan
Danse et se rie des nuages !
Là où sans contrainte
Elle a trouvé la liberté d’être


De s’éclipser, elle choisit
Pour accueillir toute la tendresse
La caresse d’un nouveau sourire
Qui offre fraicheur et seconde jeunesse


« Certains bonheurs méritent que l’on s‘arrête
Pour les apprécier pleinement »!


©Lucia