Le vieil homme…

au-coin-du-feu

Le vieil homme ouvrit la fenêtre qui donnait sur le jardin.
Ce jardin qui autrefois fut rempli de vie par le rire des enfants.
Il revoyait encore ses belles allées bordées de pensées multicolores
qui s’épanouissaient le printemps venu.
La balancelle blanche où sa tendre épouse aimait venir s’asseoir, se trouvait là,
figée dans le décor comme si le temps s’était arrêté.
Le grand marronnier fut gelé par la froidure de l’hiver cette année-là.
Quelques feuilles brunes jonchaient à même le sol formant un linceul sombre.
Ici, l’horloge du temps avait suspendu sa course.
Ce lieu, depuis le départ de sa bien- aimée, était devenu sinistre pour lui.
Aucun éclat de voix ne lui venait en résonance.
Il n’entendait que le souffle du vent à travers les persiennes
Le vieil homme nostalgique soupira puis s’assit près de la cheminée
Il réchauffait ses mains au contact de la flamme vive.
Mais bien plus que cela,
il réchauffait son pauvre cœur solitaire par quelques bribes de mémoire.
De l’ombre de sa mémoire, quelques images fugaces surgissaient lui rappelant le passé.
Un passé qui fut rempli de joie, de silences parfois et de pleurs quelquefois.
Sa vie défilait en pointillé…
Dans sa tête tout était si confus !
Comme il aurait aimé en cet instant rejoindre son bel ange !
La vie sans elle n’avait plus vraiment d’intérêt, ni même plus de gout !


©Lucia

13 réflexions sur “Le vieil homme…

  1. Bonjour Lucia, tu nous décrit céans ce qu’on voit bien souvent en visitant des personnes âgées pour qui la solitude est la seule compagne et qui ne songent plus qu’à rejoindre l’être aimé parti beaucoup trop tôt en les laissant oisifs.
    À lire ton récit l’émotion me submerge car si je suis resté un homme célibataire, je vois partir aussi des êtres qui me sont chers, je fais parti des « vieux » qui attendent leur tour.
    Bonne semaine.

  2. Quelle belle et triste histoire Lucia, ces émotions, malgré la tristesse, c’est ça notre vie. Vieillir seul avec ses souvenirs doit être si difficile… Merci de ce texte qui nous montre encore une fois, ton indéniable talent! J’adore toujours te lire mon amie. Bon début de semaine, gros bisous, Gigi 😊

  3. Même vieux l’homme se battra jusqu’à son dernier souffle. Je te conseille de lire un livre, « le vieil homme et la mer » d’Hemingway. Bon Dimanche Lucia. Charef

  4. Chère Lucia,
    Merci pour ta « visite éclair ».
    Bon dimanche pour toi et pour tous ceux qui te sont proches.
    Et, en ce jour des Rameaux, une prière pour ceux qui souffrent, pour ceux que nous aimons, et pour ceux que nous n’aimons pas assez…
    Gros bisous d’amitié.

  5. Ma chère Lucia tu as mis tout ton talent dans ce texte mais dieu comme il est triste. Il y a deux étapes indissociable dans notre monde des humains…la vie la mort et notre chemin de vie.
    Je te souhaite le meilleurs à venir. Je t’embrasse affectueusement. Roberte

  6. Bonjour Lucia,
    Tellement beau comme texte.Je trouve que d’une certaine façon, nos textes se rejoignent. Tu traites si bien ce sujet des émotions humaines au lendemain de la perte d’un être cher. Ton écrit est très touchant.

    Mes amitiés sincères

Fil de discussion

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s