Pause

Image par Free-Photos de Pixabay

La meilleure condition de travail, c’est les vacances




Quand le besoin s’en fait sentir
Il faut alors savoir s’arrêter
Prendre le temps pour soi est important
Pour ceux que l’on aime l’est également
Regarder, écouter, apprécier, rire
Etreindre, marcher sans se presser
Et puis se faire aussi un peu plaisir 


Belles vacances mes ami(e)s


© Lucia Galb

Je veux tout oublier

Trouvé sur le Net
Je veux tout oublier
Tout le mal qu’on m’a fait
Durant trop d’années
Un lourd fardeau j’ai porté
Par le poids écrasé
Mon dos a plié
Mon cœur s’est brisé
Ma vie a flanché
D’être responsable bien sûr on m’accuse
Et même si l’on me doit des excuses
A tous ces gens je pardonnerai !

Je veux tout oublier
Tout le mal qu’on m’a fait
De ces vilains maux être libéré
Vivre dans la sérénité
Et en moi retrouver la paix

Je veux tout oublier
Tout le mal qu’on m’a fait
Avant qu’il ne soit trop tard
Avant le grand départ !

©Lucia Galb

Coupable ! Culpable

Image par Gerd Altmann de Pixabay
Si l'on venait à m’accuser 
Coupable je plaiderais !
Coupable de n’avoir pas choisi la famille où je suis né
D’avoir grandi sans amour et dans la pauvreté
D’avoir eu des parents sans le sou et incultes
Coupable d’avoir connu trop tôt la rue et les insultes
D’avoir fréquenté de mauvaises gens
Sans règles, sans valeurs morales ni argent …

J’ai toujours été rejeté, malmené,  violenté, humilié
Coupable, ils m’ont déclaré !
Coupable d’avoir fait des enfants à mon tour
Trop d’enfants, à qui je n’ai su donner d’amour
 Il n’y a pas de place chez nous pour les sentiments
Coupables sont toujours les pauvres gens !

Bien sûr j’ai fait des mauvais choix 
Je n’ai pas toujours obéi aux lois
 Manques et carences 
Marqué par l’indifférence 
Voilà ce de quoi a été faite mon enfance
Alors oui sur le banc des accusés
Coupable je suis déclaré
Et pourtant je suis « innocent »
Tellement innocent

©Lucia Galb

♥♥♥

Si alguien me acusara
¡Culpable me declararía culpable!
Culpable de no elegir la familia donde nací
Creciendo sin amor y en la pobreza
Haber tenido padres sin un centavo y sin educación
Culpable de haber conocido demasiado temprano la calle y los insultos
Por salir con gente mala
Sin reglas, sin valores morales ni dinero ...

Siempre me han rechazado, maltratado, abusado, humillado
¡Culpable, me dijeron!
Culpable de haber tenido hijos a mi vez
Demasiados niños, a los que no he podido dar cariño
  No hay lugar para nosotros para los sentimientos
¡Los pobres siempre son culpables!

Por supuesto que tomé malas decisiones
No siempre he obedecido las leyes
  Carencias y deficiencias
Marcado por la indiferencia
De esto está hecha mi infancia
Entonces sí en el muelle
Culpable soy declarado
Y sin embargo soy "inocente"
Tan inocente

© Lucía Galb 

Le silence !

Image par kangbch de Pixabay
Le silence m’a enveloppée 
D’un beau manteau vert et douillet
Peu à peu les voix se sont tues
Les regards durs ont disparu

 Proche et à la fois si loin de tout
Mon cœur amoureux se rit de tout 
Bercé par des chants mélodieux
Où la nature offre tant aux yeux

Le ciel me sourit dès mon réveil
Inonde mon âme au petit jour
Le cœur comblé par tout cet amour
Médite sur toutes ces merveilles

Ô Terre, Terre ! Dieu que tu es belle 
Tu as apaisé mon coeur rebelle !

©Lucia Galb

Un rêve étrange ! Un sueño extraño

Oeuvre de Céline Ranger
Je fais souvent ce rêve étrange
D’une inconnue qui lui ressemble
Parfois, son apparence et son air me dérangent
D’autres fois, nous sommes si bien ensemble

Quand au creux de mon épaule
Dans mes rêves se pose cette tête inconnue
De mon angoisse, je n’ai plus le monopole
Je me sens comme prise au dépourvu

Parfois c ‘est son regard doux et bienveillant
Qui trouble et touche mon âme
Un regard tendre qui dit,  je t’aime maman
 Je voudrais tant alors retenir cette femme !

©Lucia Galb

A menudo tengo este extraño sueño
 De una extraña que se parece a ella 
A veces sus miradas me molestan 
Otras veces somos tan bien juntas 

Cuando en el hueco de mi hombro 
En mis sueños esta cabeza desconocida 
De mi angustia ya no tengo el monopolio
 Me siento sorprendida 

A veces es su mirada dulce y benevolente
 Que me perturba y me toca mi alma 
Una mirada tierna que dice te amo mamá
 ¡Así que me gustaría quedarme con esta mujer!