Le pardon – El Perdon

Le sage se dépêche de pardonner parce qu’il connaît la vraie valeur du temps et qu’il ne supporte pas de passer ce temps dans des souffrances inutiles» Samuel Johnson

Suite au dernier article « je veux oublier », beaucoup de commentaires ont mis l’accent sur le pardon.

Sachant que c’est une des clés pour être libéré il s’ensuit cette réflexion.

En effet  » pardonner »  signifie relâcher ou mettre en liberté.

Mais pourquoi pardonner si l’offenseur ne reconnait pas ses torts ?

Quand il y a absence de pardon, amertume et ressentiment gagnent le cœur, rongent de l’intérieur. De plus il y a un énorme gaspillage d’énergie à ressasser,  se justifier,  tenter de comprendre. On rumine, les pensées tournent en boucle ….Le désir de vengeance peut aussi atteindre une grande intensité, engendrer le pire des sentiments : la haine. Nous souffrons et notre douleur fait souffrir notre entourage.En refusant de pardonner on enlève également à l’offenseur la possibilité d’être libéré et de poursuivre son chemin

Après avoir pardonné est-il possible de vivre une réconciliation ?

La réconciliation n’est pas toujours possible. Certaines personnes ne se remettent pas en question .Il faut beaucoup d’humilité pour reconnaître ses torts, accepter d’avoir blessé l’autre peut être même sans le savoir.  

Pardonner n’efface pas la mémoire, ne gomme pas les cicatrices. On peut continuer à souffrir encore car c’est un long cheminement vers la guérison.

Le pardon est la victoire de l’amour, l’avènement d’une paix plus forte que toutes les souffrances.

Lucia Galb

https://lucialuz.wordpress.com/2014/04/06/pardonner-forgive/

El perdón.

El sabio se apresura a perdonar porque conoce el verdadero valor del tiempo y no puede soportar pasar ese tiempo en sufrimientos innecesarios "Samuel Johnson 

Después del último artículo "Quiero olvidar", muchos comentarios se centraron en el perdón.
Sabiendo que esta es una de las claves para ser liberados, siguió esta reflexión.
En efecto "perdonar" significa liberar o dejar en libertad.

Pero, ¿por qué perdonar si el ofensor no admite sus errores?

Cuando falta el perdón, la amargura y el resentimiento se apoderan del corazón, mordiéndolo desde dentro. Además, hay un enorme derroche de energía en refrito, justificarse, intentar comprender. Rumiamos, los pensamientos corren en un bucle….
El deseo de venganza también puede alcanzar una gran intensidad, 
generando el peor de los sentimientos: el odio. 
Sufrimos y nuestro dolor hiere a quienes nos rodean.
Negarse a perdonar también priva al delincuente de la posibilidad de ser liberado y de continuar su camino.

Después de perdonar, ¿es posible experimentar la reconciliación?

La reconciliación no siempre es posible. 
Algunas personas no se cuestionan a sí mismas. 
Se necesita mucha humildad para admitir sus errores, 
aceptando que has herido a otra persona incluso sin saberlo.
El perdón no borra la memoria, no borra las cicatrices. 
Podemos seguir sufriendo más porque es un largo camino hacia la recuperación.

El perdón es la victoria del amor, el advenimiento de una paz más fuerte que todo sufrimiento.

Lucía Galb

Oser se dire !

Image par Alexandra Haynak de Pixabay
Oser se dire
Oser exprimer ses ressentis….
Toutes nos émotions portent
Et transmettent un message
Elles animent le cœur 
Et quelques- unes d’entre elles le dominent
Exprimer sa rage
Sa tristesse, sa peur ou son angoisse  
C’est mettre «  hors de soi
 C’est  faire jaillir »
Et libérer son mal
Par crainte du jugement des autres
Bien souvent on n’ose pas dire
On garde tout en soi, on refoule
On ne veut surtout pas déplaire
Ni gêner ou bien déranger
Alors on dissimule, on cache
On affiche un faux sourire 
Comme au théâtre
On joue la comédie

Pour être bien en soi 
Il faut oser s'ouvrir à ses émotions 
Les accueillir,  les exprimer
C’est leur donner vie 
Et c’est  tellement libérateur

©Lucia

Noël !


https://www.imagedenoel.net/ gratuite

 

Rues et vitrines se sont parées de guirlandes multicolores !

Illuminés les grands magasins exposent leurs plus beaux articles à offrir en cadeau

et les gens se précipitent en masse pour ne pas rater les bonnes affaires !

Tout respire la fête, la magie de Noël.  

Cette «  abondance » fait vraiment contraste avec le SDF mendiant au coin de la rue.

Glacé par le froid et  la main tendue, il quémande un peu de votre générosité.

Lui aussi veut bien un cadeau, il l’attend le cœur ouvert.

Le monde entier a reçu un cadeau même le SDF du coin

Un Sauveur a été donné à l’Humanité pour apporter un message de Paix,

 d’Amour et d’Espérance !

Voilà la magie de Noël, le vrai sens de la fête !

 Noël n’est pas seulement une fête festive où l’on se réunit en famille, on se fait des cadeaux !

C’est aussi s’approcher de la maison du pauvre
Noël invite au respect, c’est de l’ordre du sacré.

Je vous souhaite un très beau Noël

Que l’esprit de Noël soit avec vous

Avec  beaucoup d’amour et de réjouissance

©Lucia 

 

L’empathie !

L’être humain est prodigieusement empathique, mais il est avant tout un prédateur empathique : il peut l’utiliser pour parvenir à ses fins.

L’empathie s’est un jour invitée dans mon coeur

Depuis je ressens les choses de l’intérieur

Peu à peu, elle s’est glissée dans mes veines

Et posée là, j’ai ressenti toutes les peines

Elle me dit qu’elle ressent les émotions

Et qu’elle favorise leur acceptation

Sa sensibilité perçoit ce que l’autre ressent

Mais elle s’abstient de tout jugement

Attentive à l’autre,  elle a une bonne écoute

Jamais, elle ne mettra sa parole en doute

Elle me dit aussi s’émouvoir devant l’humain

Alors à celui qui souffre, je tends la main

Sa compagne préférée s’appelle compassion

Mais l’empathie refuse d’entrer dans la fusion

Quelque fois attirée par les corps souffrants

Leur mal d’être la touche et je comprends

Elle me suit , me colle à la peau

  Je ne peux m’en défaire

Elle n’est pas vraiment un cadeau 

Et quelle galère !

© Lucia

Mes racines et ma force !

Qu’il est bon de se promener en forêt à la venue de l’automne pour s’apaiser au contact de la nature. Les arbres s’y dressent majestueux. Leur grandeur m’impressionne et leur solidité m’émeut car je vois en eux la main du Créateur. Ils se dressent vigoureux et leurs racines bien ancrées au sol puisent toute l’énergie pour croitre et vivre.

Je constate comme leurs troncs montent haut et leurs branches sont fortes ! Elles s’étendent comme des bras qui pointent vers le ciel.

Un arbre privé de racine pourrait- il vivre ?  Se développer et grandir ? Certes non ! Sans ses racines, l’arbre meurt ! Les racines sont sa force et les arbres nourris au sol riche en sels minéraux traversent  le temps et bravent toutes les tempêtes.

La nature nous parle mais Dieu aussi au travers d’elle … Aussi je me questionne .

Et moi comment sont mes racines? Sont- elles solides comme celles de l’arbre ou plutôt fragiles?… Tout comme lui, suis-je capable de résister au temps mauvais qui perturbe mon quotidien? D’où est ce que je puise ma force et mon énergie ?

Mon Corps a besoin de nourriture pour vivre, mais mon âme aussi. Elle est vivante et je dois en prendre soin !
L’homme se nourrit de pain mais pas seulement ! Il a besoin de puiser sa force et son eau à la Source Divine.  Son âme a soif de ce sol riche qu’est cette Source et c’est tout le sens de sa vie !

© Lucia