Ma tendre fille – My tender daughter


Ma tendre fille que de tout mon cœur je chéris
Oui, aujourd’hui est le plus beau jour de ta vie !
Un si grand jour qui est aussi le nôtre, le mien
Car tu te maries et tu voles vers ton destin


Tu as attendu patiemment avec sagesse
Que vienne l’homme prêt à t’offrir toute sa tendresse
Cette lueur que je vois briller dans vos yeux
Révèle tout votre amour et la joie d’être deux


J’abandonne entre les mains de ton bien aimé
Le soin de t’aimer autant que je t’ai aimée
Qu’il te serre dans ses bras avec le même amour
Que le mien lorsque tu vins à ton premier jour


Ce bonheur ma fille, je l’ai espéré pour toi
Et ce jour particulier me comble de joie
Aujourd’hui , sois heureuse, tu en as le droit !


Tous mes vœux de bonheur Ma fille
Je t’aime
**********************************


My tender daughter, who all my heart, I cherish
Yes, today is the happiest your life day!
A great day that is ours, mine
Because you get married and fly to your destiny


You waited patiently wisely
Man who comes ready to offer you his love
I see that glow in your eyes shine
Reveals all your love and joy of being two


I leave into hands of your beloved
The loving care you as much as I loved you
He holds you in his arms with the same love
Than mine when you came to your first day


My daughter! Happiness, I hope for you!
And this particular day fills me with joy
Be happy both, you’ve the right!


All my wishes of happiness
My daughter, I love you
Mom


I return near February 10th
Thanks my friends for your kind comments

Bonne fête des Mamans – Happy birthday Moms

La fête des mères est une occasion
Pour rendre hommage à nos mamans
La mienne n’est plus de ce monde
Cependant, je pense à elle, souvent
Nous n’avons pas été très complices
Ni fusionnelles, toutes les deux
Je l’ai découverte sur le tard
Dans son rôle de grand-mère
Nous nous sommes un peu rapprochées


Certes, ce n’est pas facile
D’être une maman
On apprend à l’être avec le temps
Je lui suis reconnaissante
De m’avoir donné le droit
D’être une mère imparfaite
Vulnérable et humaine
Je garde de bons souvenirs
Des dernières années de sa vie
Où j’ai appris à la connaitre
Et à l’aimer pour ce qu’elle était


Je souhaite une Bonne fête
A toutes les Mamans
Soyez fières de ce que vous êtes
Et de ce que vous donnez à vos enfants


Lucia


Mother’s Day is an opportunity
To honor our moms
Mine is not of this world
However, I think of her often
We have not been very complicit
I discovered later
In her role as grandmother
We got a little closer
Certainly, it is not easy
Being a mom
You learn to be with time
I am grateful
For giving me the right
Being an imperfect mother
Vulnerable and human
I have fond memories
The last years of her life
I learned to know
And love for what she was


I wish Happy Birthday
To all Moms
Be proud of what you are
And that you give your children

Le silence des mots

Le silencedes mots


Enfant, j’étais habituée au silence
Ma mère communiquait peu
Elle n’aimait guère que je m’agite
Que je parle de mes petites affaires
Tais –toi disait-elle souvent
Arrête donc de gigoter comme ça
Assieds- toi… tais-toi !
Comme une enfant docile et sage
Obéissante et bien adaptée
Je me suis arrêtée de parler
De bouger et même de respirer


Le silence ne m’a plus gênée
J’ai grandi dans le silence
Et la- non communication
Tant et si bien qu’à l’adolescence
Mon corps fatigué de tous ces silences
Se mit à parler, à sortir tous les mots
Qu’il ne put jamais prononcer
Et c’est par de grands maux
Qu’il finit par s’exprimer !


Pour entrer en relation et communiquer
Il faut pouvoir parler
Parler c’est exister
Ce n’est que vers l’âge adulte
Après bien des déboires
Que j’en fis l’apprentissage !


Lucia

que

Quand je la regarde


Quand je la regarde
Si jeune ! Il me semble
Que je lui ressemble
Dans, le grain de sa peau
Son teint clair et radieux
La couleur de ses yeux
Son sourire merveilleux
Son allure frêle et légère
Sa force de caractère
Face au silence des maux


Son odeur très souvent
En regret, monte en moi
Autant que son accent
Souvenir de sa voix


Petite étrangère
Tu n’avais pas souvent
Ici, les pieds sur terre
Mais mère , tu fus pourtant !


Quand je me regarde
Je suis tellement fière
De voir au fond de moi
Un petit peu de toi


Mère, tant que je vivrai
Toujours, je t’aimerai
Jusque dans l’ Eternité !


Image and video hosting by TinyPic
Cré@Lucia