Absence….

larme
English Version after this one


Sur les rires d’antan
Tout doucement le temps
Tire sa révérence
Il offre au silence
Qu’il drape de noir
Tous nos plus beaux espoirs
Il y eut de ces jours
Les mains tendues vers toi
Écoulés sans ta voix
De ces jours sans amour
Où, seule l’espérance
Consolait la peine
Sans regrets, ni haine
J’irai cueillir la fleur
Au fin fond de mon coeur
La fleur de l’absence
Trop arrosée de pleurs
À l’antre du souvenir
Se fermera la porte
Que le diable emporte
Tout ce qui fait souffrir


© Lucia


On old laughter
Slowly the time
Bows out
It offers silence
That black drapes
All of our top prospects
There were these days
Hands held towards you
Passed without voice
These days without love
Where, only hope
Consoled pain
Without regrets, or hatred
I will pluck the flower
Deep within my heart
The flower of absence
Too watered with tears
At the hall of Remembrance
The door is closed
May the devil takes
All that hurts

Petit coeur

Petitcoeur


Petit cœur, enfant innocent
Petit cœur qui pleure souvent
Tout gonflé bulles chagrin
Qui cherche partout mais en vain


Ce père dont il a besoin
Petit cœur, nul n’avait pris soin
De te dire combien il t’aimait
Sans lui le temps s’est arrêté !


Et tu marches seul dans la nuit
A la recherche d’un appui
Tu guettes dans chaque lueur
Son bon regard approbateur


Tu pleures regardant les étoiles
Et tu dessines sur la toile
Ce grand manque que tu ressens
Ce vide toujours permanent


Petit coeur voudrait bien grandir
Il lui faut maintenant, guérir !


Lucia

L’absence

Absence


Cruelle ! La douleur est sans bruit
Insidieuse! Elle se faufile la nuit
Sournoisement se glisse dans vos draps
Vous conduirez jusqu’au trépas !


Les mains agrippées au bord du lit
Les yeux tout embués d’insomnies
Les paupières bleuies et roses
Filtrent le jour par les persiennes closes


L’aube se lève déjà, grise et pâle
La nuit expire dans un dernier râle
Au loin, on entend la faible voix
D’un animal traqué aux abois


Le coeur saigne en silence
L’âme pleure sur l’absence
Le jour s’étire triste et froid !


Lucia