La fillette que j’étais- The little girl that I was

Pris sur le Net

Pris sur le Net


Il m’arrive de repenser à mon enfance
A la fillette que j’étais pleine d’innocence
Qui aimait venir s’asseoir sous un grand tilleul
Quand son cœur était chagrin, délaissé ou seul


Une fillette qui cherchait le regard de sa mère
Qui par amour aurait tout fait pour lui plaire
Mais dans sa maison il y avait tant à faire
Bien que toute petite, elle n’était pas la dernière


Ô fillette ! Tu ne voulais qu’un peu de tendresse
Etre serrée dans ses bras,recevoir ses caresses
Dans ce grand silence, il faisait froid parfois
Tu sentais l’indifférence peser sur toi !


Je te revois, Ô fillette, sous le grand tilleul
Repliée sur toi-même, l’âme attristée où seul
Dieu pouvait recueillir tes larmes en prières
Secrètes! Ton jeune cœur cherchait déjà la lumière


Lucia
argent


Sometimes I think back to my childhood
To little girl that I was full of innocence
Who liked coming to sit under the big linden
When her heart was sorrow, helpless and alone


A little girl who looked for her mother’s look
And who would do anything for being loved
But in the house, there was so much to do
Although very small, she was not the last one!


Oh little girl! You wanted only her tenderness
To be hugged in the arms feeling her touch
In this great silence, it was cold and sometimes
You felt the indifference pressing on you


I’ll see you, O little girl, under the big linden
Folded up on yourself, sad soul where only
God could collect your tears and your secret prayers
Your young heart already searching for the light