Sans toi ! Without you !

Coucher de soleil sans toi


Encore un coucher de soleil sans toi !
Mes jours sont devenus tristes
Comme ces jours de pluie
Où le ciel déverse son courroux sur nous
Sans toi, c’est comme la terre sans soleil
Plongée dans les ténèbres et le froid
Et voici que je me terre un peu plus dans le silence
Seuls subsistent encore quelques souvenirs de nous deux
D’autres s’effacent comme le soleil derrière l’horizon
Mon regard s’accroche souvent
À ces mots tracés sur ton carnet intime
Il me plait à me rappeler
Que ces mots passionnés furent écrits pour moi
Je ferme alors les yeux
Comme pour me remplir de toutes ces émotions
Qui me font revivre l’instant de ma jeunesse !
Où est-elle passée ?
L’amour entre nous était si fort
Qui aurait pu nous séparer ?
Mais depuis, le doute s’est emparé de moi
Dis, m’aimais tu encore alors que les rides sillonnaient mon visage
Et que mes mains tremblaient comme des feuilles sous le vent ?
Ah ! Si tu savais !!!
Si tu savais comme tous ces jours sans toi sont vides de sens
Et ma vie ! Ma vie s’en va aussi !


©Lucia
post-ornament


Another sunset without you!
My days became sad
As these rainy days
When the sky pours its wrath on us
Without you, it’s like the earth without the sun
In darkness and cold
And here, I hide a little more in the silence
Only, remain some memories of you
Others fade as the sun below the horizon
My eyes often hangs
At these words written on your personal diary
It pleases me to remember
These passionate words were written for me
Then I close my eyes
As for filling me with all these emotions
That make me relive my youth!
Where did it go?
The love between us was so strong
Who could separate us?
But since the doubt is over me
Say, do you love me still, when my face furrowed wrinkles
And my hands were shaking like leaves in the wind?
Ah! If you knew !!!
If you knew how all these days without you are meaningless
And my life! My life is going away too!

14 réflexions sur “Sans toi ! Without you !

  1. Hay días cuando somos grises, saludamos la tristeza con cierta dulzura y este poema lo refleja. Esos estados emocionales donde la felicidad está en la parte baja de la vida cotidiana. Lucía, siempre voy tras tus pasos Lucia.

  2. Il faut rendre grâce à Dieu qui nous a laissé la force du souvenir . Le pouvoir de tes mots nous entraîne dans l’évocation d’une jeunesse qui permettait le partage de l’amour sans oublier le temps présent qui décline. Pensée. ..Lucia

  3. Bonjour Lucia,
    Ah quand la nostalgie berce le cœur…. Quand celui-ci reste sensible au beau d’hier… Ce beau regretté, mais qui fait que les souvenirs restent si vifs, si vivants, si émouvants.
    Il faut avoir tant aimé pour que cette nostalgie reste si vive. Parfois douloureuse, elle n’en berce pas moins l’âme.
    Mes amitiés

  4. Bonjour LUCIA belle poésie de la tristesse d’être séparé de celui que l on a aimé et la vie suis son chemin

    Entre nous , nous avons scellé un pacte celui de l’amitié

    Cette amitié une fleur qui s’épanouies au fis des jours des mois des années

    Ces pétales ont eu du mal de s’ouvrir au départ mais ensemble

    On en a pris soin et ses pétales ce sont grandes ouvertes

    Comme la naissance d’un enfant

    Alors empêchons cette fleur de se faner

    Je t’embrasse passe une agréable journée

    Bernard

Fil de discussion

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s