Je doute… I doubt

amoureux
English Version after this one


Est-ce que tu m’aimes ?
Tu vois je doute, quand
Le miroir me renvoie une image
Des traits tirés et un visage
Qui est moi, sans être moi
Non ! Je ne suis plus la même
Je ne suis plus celle
Qui courait comme une gazelle
Pour te rejoindre
Pour t’embrasser passionnément
Avec un cœur tout palpitant
Je te serrais si fort  à t’étouffer
Par peur de te perdre
Oui peur…
Qu’une autre t’arrache à moi

Comme ce fut le cas
Toi, mon prince bien-aimé
Qui, de par ton sourire me fit craquer
L’idée que tu pourrais, toi aussi partir
Me fait toujours frémir
Rien que d’y penser
Mon âme pleure
Oh pourquoi ! Pourquoi ce doute
Le temps qui passe, sans doute ?


©Lucia
❤❤❤


Do you love me?
You see I doubt, when
The mirror sends back to me an image
Drawn features and a face
Who is me, without being I
No! I am not any more the same
I am not any more the one
Who ran as a gazelle
To join you
To embrace you fervently
With a quite exciting heart
I squeezed you so hardly almost to suffocate you
By fear of losing you
Yes fear …
That an other one tears away you to me
You, my beloved prince
Who, by your smile kinked me
The idea that you could leave
Always makes me shiver
Only to think of it
My soul cries
Oh why! Why this doubt
The time which passes, doubtless?

29 réflexions sur “Je doute… I doubt

  1. Le doute…ce vers rongeur qui fait parti de l’être humain que nous sommes. Humains, donc passible de manques, de faiblesses et quoi encore. Bien évidemment avec l’âge montant, le temps marque nos visages de ses rides…et pourtant, ces cœurs demeurent jeunes tant que survit l’amour. L’amour…cette extase qui enflamme nos corps et nos âmes. Cet amour que jamais nous ne voudrions voir nous échapper. M’aimera-t-il, me désirera-t-il tout autant demain qu’il le faisait hier? Question qui parfois revient nous hanter, surtout si l’objet de nos rêves et surtout de nos besoins, s’est tant soit peu éloigné, autrefois. Que pouvons-nous alors contre le doute? Rien…ou tout…aimer, avoir confiance et persévérer dans notre foi en l’autre? Merci Lucie,ça faisait un bon bout que je n’étais pas passée, mais ne crains pas, tu es toujours dans mes pensée. Très bon jeudi à toi et gros bisous, Delvi.

    • Et oui Delvi tu parles de foi… c’est un peu ça croire en l’autre. C’est le reconnaître capable de fidélité.
      Moi non plus je ne t’oublie mon amie, je suis peu présente également.
      Gros bisous , bon après-midi

  2. With true love, its vision never changes, you never age for your soul only blossoms more, the beauty of your spirit grows and your love never changes but only gets better…one who loves, when they view the one they truly love. they smile ardently because the smile of their love one still sweeps their heart away. Your poem is awesome Lucia! Never cease to reach up always, never bend, you are a treasure, stand your ground, there will always be someone who will embrace you always genuinely! Hugs!

    • I have never met anyone as humble as you !
      You move me so much, because your words are true, and it’s God who sends it me through your mouth.
      Thank you, by your smile, my day is blessed !
      Be blessed in return my friend, Hugs and Love !

    • Bonjour, merci de ta visite et de ton gentil commentaire.
      Le doute fait partie de la vie amoureuse. Chacun exprime son amour à sa manière et pas toujours avec la même intensité, ce qui peut être générateur de crainte. Tu as raison de souligner qu’il faut se remettre en question quel que soit l’âge.
      Bonne journée également.

  3. Oui nous vieillissons et c’est un peu normal de douter de notre pouvoir de séduction. Mais Lucia, tu sais, probablement que ton conjoint doute aussi du sien, mais lui ne te lui dira pas. Les hommes en général sont comme ça. Toutefois leurs façons de nous traiter et de nous démontrer au quotidien combien ils tiennent à nous, souvent c’est suffisant pour nous rassurer, alors ne t’inquiètes pas trop mon amie. Bravo Lucia pour ce poème magnifique qui nous fait bien voir qu’en vieillissant, nous avons besoin de consolider cet amour auquel nous tenons tant. Bravo mon amie, j’ai bien aimé te lire, comme toujours. Tu es une femme inspirante! Bon début de semaine, gros bisous, Gigi 😊

    • Bonjour Gigi,
      Ce texte s’adresse à tous ceux et celles qui doutent, j’aurais pu écrire « elle » ou « lui » à la place du « je »…
      Je ne suis pas du tout inquiète Gigi.
      Bonne continuation de cette semaine mon amie, bisous ♥

  4. Bonjour Lucia!

    Unfortunately being a French illiterate, I am forced to partake the nectar of your beautiful verse out of the English translation………

    What jumped out at me were your closing lines.

    « Oh why! Why this doubt
    The time which passes, doubtless? »

    I see a great polarity between the certainty ( doubtless) of the passage of time and the ‘doubt’ that we hold within us. Does this pull come from the perspective of « I- Me » versus  » All else out there in the world »? Does the strain occur from a competitive mindset that we hold? So how could we shift?

    Cheers

    Shakti

    • Bonjour Gys,
      Je pense que le doute est humain, voire même naturel.
      Ce peut-être aussi un manque de confiance en soi. Je crois que ceux ou celles qui ont été blessés et trahis en amour peuvent douter… Le besoin de se sentir rassuré sera alors plus criant à un certain moment de la vie.
      Bonne semaine à toi, bisous ♥

  5. Oui le temps s’enfuit et nous laisse des rides mais es ce si important? Quand le temps écoulé avec l’aimé fut tendre et partagé. Nous avons peur qu’une autre plus jeune plus jolie vienne prendre notre place, c’est humain puisque l’on est jamais sur du lendemain.
    Bonne fin de dimanche. Bisous

    • Merci Roberte , ton commentaire me touche beaucoup . C’est vrai, l’amour parfait bannit la crainte, on apprend cela au fil du temps.La beauté n’est elle pas celle du coeur ?
      Bonne semaine mon amie, bisous du coeur ♥

  6. Oh la la …

    Qu’ils sont touchants tes mots et me rejoignent tellement…que j’en suis bouche bée….
    Ce passages du temps sur nos années qui sème le doute parfois …ébranle …je crois aussi que la beauté reste et que dans le regard…même que…pour celui qui saura et prendra la peine de bien regarder…la jeunesse reste…celle de toujours…

    Je n’ai que très peu de mots…mais mon cœur a bien reçu ..
    Lire ton texte…c’est comme…me sentir comprise…

    Merci de ce partage…
    Amitié
    Sorcière

    • Merci ma belle amie de me rejoindre dans ma pensée et de saisir le sens de mes mots.
      Je reconnais bien là ta sensibilité à fleur de peau qui me touche tant quand dans tes écrits.
      Un coeur blessé peut connaitre le doute et la crainte à un certain moment de la vie…
      Certes, le  » véritable amour partagé » se rit des rides, puisque le temps passe dans l’amour et qu’il renforce les liens.
      Bonne semaine avec toute ma tendresse

  7. Tes mots Lucia décrivent bien le passage du temps, ce temps qui apporte des joies, des peines etc. et oui, aussi des doutes, mais qui avec ce temps qui passe et passe, finissent aussi par passer … tout changement est beau à qui aime vraiment … bonne et douce poursuite de ce dimanche et semaine à venir.
    Bisous♥

    • Merci Colette, ton commentaire est très beau !
       » Tout changement est beau à qui aime vraiment », je garde cette maxime dans ma boite à trésor.
      Bonne semaine à toi, bisous du coeur ♥

  8. Oui…. le temps fait douter….mais le temps incruste dans l’œil de l’autre toute cette beauté assumée…cette beauté qui ne s’estompe jamais…. cette beauté qui reste latente….témoin d’un vécu heureux et partagé…Et à la commissure des pattes d’oie…l’œil reste heureux..voire rieur….et surtout amoureux dans le regard de l’autre…
    La beauté ne s’estompe pas….elle s’affirme…. s’assume…. La beauté ne vieillit pas… elle prend du vécu… La beauté ne s’estompe pas..elle reste gravée dans l’oeil de l’autre…

    Mes amitiés

      • Bonjour Elisabeth,
        En effet le commentaire de Claude est très beau et fait taire le doute. Bien que le doute soit naturel…. Qu’on soit homme ou femme, on a besoin d’être rassurés à certains moments de nos vies. La vraie beauté c’est qui ce émane de soi , c’est que le temps nous enseigne et elle se fout de l’apparence…
        Bonne semaine chère amie, bisous du coeur ♥

    • Très beau commentaire Claude qui me rejoint .
      Le temps qui passe change notre apparence physique c’est indéniable même si certaines techniques d’aujourd’hui tentent de ralentir le vieillissement. Mais ce qui prime au fond, c’est la beauté du coeur qui elle ne vieillit pas et nous embellit.
      Bonne semaine accompagnée de mon amitié

  9. Oui mais avec le temps les sentiments ont changés ce n est plus l attrait physique qui nous guide mais c est la personne elle même par ses qualités et aussi ses défauts par tout ce qu il y a apporté de délicatesse de tendresse d amour de compréhension tout au long de la vie commune tout cela ne doit pas faire peur bien au contraire
    Bon dimanche

Fil de discussion

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s