Le sans abri

SDF

Il garde l’œil ouvert attentif aux bruits de la rue animée en ces temps de fêtes
Assis, tout près des marches d’une église, mine de rien il observe, épie les mouvements
Tous les « va et vient » de ces gens, qui avec leurs dégaines, leurs airs de bourgeois satisfaits,
jettent une misérable pièce dans sa boite en fer.
Ils le font sans même un bonjour, un sourire, un regard.
Sa boite, le seul objet qui lui reste et qu’il traine comme une vieille relique.
Tous ces gens puent le fric comme lui pue la rue qu’il squatte depuis des lustres.


Autrefois, il avait l’air aussi pincé que ces bourgeois friqués…
Il avait eu une famille, une maison, des affaires qui marchaient bien.
Puis, ce fut la dégringolade…
Tout en cascade, licenciement, chômage, trou financier et pour finir le divorce…
La bouteille devint son réconfort, son refuge pour calmer ses angoisses,
masquer ses peurs et sa terreur de l’échec
Et bien sûr, sa compagne n’y comprit rien à son désespoir…
Un jour, elle claqua la porte pour un autre
Un « type chic » comme elle disait, bien plus sécurisant que lui.
Il lui avait tout donné, même deux beaux garçons!
Il l’aimait plus que tout au monde

Qui était responsable ?
Qui avait décidé de son sort?


Ces phrases résonnent toujours dans sa tête, « Ah Monsieur vous êtes trop qualifié !
Vous couterez trop cher à notre entreprise… On ne peut vous embaucher »…
Et ce fut la descente aux enfers…
Lui, n’a pas demandé à chauffer les bancs.
A squatter la rue, couvert d’un amas de cartons pour ne pas geler la nuit.
Aujourd’hui,
ses yeux ont pour seule vue, la rue!
Il sait son lever et connait son coucher
Ses bruits lui sont familiers tout comme ce chien perdu près de lui
Ce compagnon de route qui l’aime et le comprend.
Il lui arrive de pleurer à chaudes larmes,
cherchant tout au fond de sa poche, la photo de ses enfants.


© Lucia

13 réflexions sur “Le sans abri

  1. La vie…la société « bien pensante » peu etre sans pitié…
    Un regard…un sourire…ca peu etre si gratifiant…

    Merci de remettre a l’heure l' »horloge sociétaire » trop souvent détraquée…

    Joyeuse fêtes Lucia..

    Amitié et tendresse…
    Sorciere

  2. Merci de tous vos gentils et généreux commentaires , tous fortement appréciés.
    Je vous souhaite un très bon week-end et une bonne continuation de ce temps de réjouissances.
    Joyeuses fêtes à vous tous .

  3. C’est trés touchant Lucia cet écrit mais il est si réaliste
    A combien de personnes cela peut arriver,à n’importe qui de nos jours,rien n’est acquis c’est sur!!
    De nos jours on ne se soucis pas de l’autre et ton récit le prouve…c’est triste
    Bonne soirée gros bisoussss

    Cocopaillette

  4. Superbe texte. Touchant et émouvant..mais décrivant une bien triste réalité. Le plus humiliant est le fait que la plupart de ces gens biens nantis ne lui consentiront même pas un regard. Oui, ils lui lanceront une pièce de monnaie pour se donner bonne conscience. Mais lui, a aussi tellement besoin de considération et de respect…Il a besoin de sa dignité….celle qu’il lui n’est plus légitime.
    Bravo pour ce superbe texte.
    Mes salutations sincères et mes souhaits de joyeuses fêtes!

  5. Que c’est bien dit, Lucia ! Le lot de trop de personnes, en effet !
    Bonne fin de ce jour à toi et bonne marche vers ce Noël qui arrive, et que je te souhaite heureux pour toi et ceux qui te sont chers !
    Bisous♥

  6. Oui beaucoup de personnes sont dans son cas il ne veut pas l aumône mais seulement du respect un travail
    Combien de personnes reçoivent des sommes mirobolantes je ne parle pas de salaire mais seulement de gratification vis à vis de leur position mais pour eux leur intérêt passe avant tout le reste et plus cela va aller plus il y aura des inégalités

Fil de discussion

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s