Terre ! Je t’ai aimée ♥ Earth! I loved you ♥

98afbed4


Sais- tu combien je t’ai aimée ?
Le sais-tu ?
Je t’ai aimée comme ma Terre
Même si tu ne m’as vue naître !
Je t’ai aimée, fière
D’un jour t’appartenir
Oh! Dépouillée, je l’ai été
Pour te couvrir !


bébé-afrique-jpg


Pour ton salut, j’ai prié,
Sur tes plaies, j’ai pleuré
L’âme attristée
De par tes meurtrissures
Mais tu as été
D’une arrogance sans nom
À faire sangloter le coeur
De par tes regards hautains
Qui sans raison
Ont méprisé mes dons
Et ma couleur de peau que tu as détestée
N’ai-je pas caressé la tienne
N’ai-je pas aussi vanté ta beauté ?


Elegance1
Pourtant et malgré tout
Ah ! Si tu savais combien je t’aime
Même si parfois tu me blesses
Je ne peux que t’aimer !


Davi


©Lucia


Know you how much I loved you?
I loved you as my Earth!
Even, if you did not see me being born
I loved you, so proud
One day, belong to you
Skinned, I was
To cover you
For your safety, I asked,
On your wounds, I lamented
The saddened soul
Due to your bruises
But you were
Of nameless arrogance
To make the soul sob
Of your haughty glances
Which without reason
Disdained my gifts
And my skin which you also hated
Did not I cherish yours?
Did not I praise your beauty?
Nevertheless, if you knew as I love you
Even if you hurt me
I cannot hate you!

18 réflexions sur “Terre ! Je t’ai aimée ♥ Earth! I loved you ♥

  1. Oui ça doit être très difficile de s’adapter à une autre culture, être devenue étrangère dans une terre d’accueil qui ne veut pas nécessairement de nous. J’imagine que dans ce pays si pauvre, beaucoup de gens ont besoin d’aide, c’est dommage que les gens se privent du soutien d’une femme aussi généreuse que toi Lucia. Bon courage mon amie, gros bisous, Gigi🙂

    • Bonjour Irina, merci de tes mots. L’Australie certes n’est pas l’Afrique, je ne pense que tu soies autant confrontée au choc des cultures et au racisme, comme nous pouvons l’être nous ici.
      Bonne semaine, bisous de❤

  2. Lucia a lire votre poéme l’on comprends qu’être d’ailleurs sur une terre étrangére fait de nous un émigré. Je pense à l’instant a notre petite fille Alexandra partie en Afrique du Sud pour y vivre sa vie et se marié avec son fiancé.
    Je vous souhaite une très belle soirée.

    • Bonjour Roberte, merci de ton appréciation. Je crois qu’il faut du temps et beaucoup de patience pour s’adapter et évoluer dans un lieu différent de nos racines. J’espère que ta petite fille a fait le bon choix et qu’elle sera heureuse.
      Bonne semaine avec mon amitié.

  3. Profond paradoxe… Attachement/déchirement…. mais passion profonde…Planter ses racines en terre d,accueil…mais y rester étranger…
    Tes mots dessinent si bien les états d’âme… Ils la berce.
    Mes amitiés

    • Merci Claude de ton appréciation qui est juste. Tu as raison de mettre en évidence ce paradoxe. Parfois, tu arrives dans un lieu, un pays, avec tes rêves, tes idées, tes conceptions… On a tellement parlé du  » besoin des pauvres, d’humanité et d’entraide », on y croit , mais la réalité se veut autre. Même « la white », l’étrangère, j’aurai toujours du bonheur à donner, le peu que je peux donner.
      Bonne journée avec mon amitié.

Fil de discussion

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s