Plaisir d’écrire


Qu’attendez- vous d’un poème, d’un texte, d’un récit
Réalité ou fiction ?


Dans un texte ou poème qui fait référence au réel :
On y met une part de soi, de notre quotidien, de notre vécu
De nos découvertes, de nos aspirations, de nos convictions
Ou expériences personnelles, de notre intimité…
Un texte qui fait référence à l’imaginaire
Transporte le lecteur hors de la réalité, du temps,
Vers un lieu extraordinaire , invraisemblable voire magique
Donnant ainsi libre cours à son imagination
Au vagabondage des pensées, à sa créativité


Dans l’un, comme dans l’autre, le lecteur y voit
Ce qu’il lui plaît d’y voir…
Les lieux, les images, les sons, les faits… Les personnages
Mêmes fictifs, révèlent quelque chose de « l’auteur »
Qui s’exprime de manière consciente ou « inconsciente »
Le narrateur offre à son lecteur un panel d’émotions
De sensations, de ressentis, d’images qui peuvent ressurgir
Autant de la réalité que de l’ imaginaire
On retrouve ce procédé d’écriture
Chez le poète avec sa « Muse » qu’il transcende


Personnellement
Je pencherai pour un texte qui fait référence au réel
Dans toute sa dimension humaine et surhumaine
La « réalité » est parfois dure, triste, douloureuse
Mais elle contient aussi du beau , du bon
La réalité nous garde dans le concret, les pieds sur terre


Je n’exclus pas, cependant, la part de rêve du poète
Qui l’habite et qui chante
« L’ hymne » à l’ Amour , à la Nature
Car sans Amour , la vie n’est plus la Vie


Je pense aussi que le « je» du narrateur
Ne coïncide pas toujours avec le « je » de l’auteur


Lucia

10 réflexions sur “Plaisir d’écrire

  1. Bon matin Lucie, très belle ta réflexion sur l’écriture… Je me censure beaucoup quand j’écris, par peur d’être mal interprété, alors que quelque chose en moi désire naître spontanément, et je trouve ça dommage…. Surtout quand un appel très fort en moi souhaitait le partager avec un plus grand nombre… Quelque part, c’est comme si je bloquait la source qui désirait me traverser pour se jeter dans la mer… Dernièrement j’étais prête à publier par mes propres moyens une collection de carnet (Réflexions, poèmes, textes en prose) j’ai appris comment les assembler, je me suis acheté une brocheuse longue portée, préparé les papiers pour payer mes droits d’auteur sur cette collection, et tout à coup, j’ai tout arrêté, comme ça…. Certains de mes proches, (sauf ma mère qui adore mes écrits) m’ont avoué que lorsqu’ils me lisent (mon conjoint inclus), ils ne me reconnaîssent pas… Il me disent: » On ne te connaît pas comme ça…  » Alors j’ai du mal à assumer ce que j’écris… Par moment, j’ai envie de tout arrêter et ne plus écrire… Fermer mes blogs, jeter mes cahiers, j’ai même commencé à détruire certains écrits à la déchiqueteuse cette semaine… Voilà, où j’en suis avec ma relation à l’écriture, ai-je perdu la passion d’écrire? Pardonne-moi pour cette confidence ce matin, je retiens cette peine depuis plusieurs semaines…
    Comme je t’écris ces mots, je me fait la réflexion que je suis peut-être devant un deuil à faire….

    Je te souhaite un beau week-end Lucie!

    Douces pensées

    Francine xoxo

  2. Bonjour MA LUCIA CHÉRIE,

    Suis venue te lire moi aussi ce matin, et je ne regrette pas mon ptit passage bref mais si riche par ici auprès de ta muse et la plume de ton cœur.

    Personnellement, j’aime les deux et je dirai que la réalité comme le rêve me sont indissociables dans ma nature profonde. J’écris me laissant toujours guider par ma plume intérieure, cela rejoint ma réalité comme celle de tant d’autres à certains moments, cela rejoint aussi à d’autres moments mes rêves comme ceux de tant d’autres également, les deux me sont nécessaires tant à vivre qu’à exprimer, partager, où s’arrête l’une et commence l’autre? Mon hyper-sensibilité me conduit de l’une à l’autre et pour moi je n’y ai pas de frontière, tout se rejoint, s’unit, danse dans les mots comme les mouvements des sentiments et des émotions, cela est d’esprit et de vie, d’âme et de cœur, de corps et d’intérieur tous à la fois, pas toujours simple à expliquer car une grande partie de soi ne s’explique pas elle vit tout simplement…
    En tout pour moi écrire c’est aimer, l’écriture comme le verbe est Amour quelle qu’en soit les formes c’est le fond de l’autre qui reste à saisir quelque part étant le reflet de soi-même….. et si parfaitement ce que nous sommes.

    A continuer de te lire ma Douce,
    Bisous affectueux,
    La Gazelle & Colombe : ANNIE

  3. J’aime bien voguer dans l’imaginaire parfois et jouer sur le doute du lecteur, et même être quelque peu obscur, ou même ne pas comprendre moi-même toute la portée de ce que j’écris.

    • Bonjour Dominic merci d’être passé me lire.
      Je me suis souvent creusé la tête en te lisant, heurtée justement à ce côté « obscur », tortueux sans trop savoir où était la finalité.
      J’ai adoré tes écrits, dommage que tu laisses dormir « ton enfant chéri ».
      Tendres pensées amicales

  4. Lucie, j’aime beaucoup ta réflexion sur l’écriture. De ce temps-ci ma muse est partie, je ne sais où , c’est comme si la source était tarie. Mais je reste en éveil, elle reviendra j’espère.

  5. Bonjour chère Lucia,
    Bien tourné ce plaisir d’écrire !
    Oui, avec la réalité, on ne se trompe pas surtout quand elle est exprimée avec tact. La réalité oui, c’est notre aujourd’hui (le nôtre) et la vie en est embellie quand nous le vivons pleinement !
    En toute amitié,
    C☼lette ☺

    • Oui Colette, le monde est bien réel, mais chacun construit sa « réalité » en fonction de sa vision et celle-ci diffère d’un individu à l’autre.
      Belle journée à toi , bisous de coeur

  6. Ma Chère Lucia,
    Moi j’aime les poème qui viennent du réel mais cela dit les imaginaires aussi peuvent être très beaux, moi ils viennent toujours du réel les miens sont parfois tristes mais viennent de moi de ma vie alors ainsi ceux qui me lisent savent un peu qui je suis grace à ça.
    Je te félicite pour ton billet d’aujourd’hui et je te souhaite un bon Jeudi je pense à toi et t’embrasse très très fort ton amie sincère
    Arielle

Fil de discussion

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s