Hommes de la rue


Le jour se lève vers l’inconnu
Sous la brume épaisse du matin
Je te vois assis dans un coin
Tes yeux hagards au loin perdus
La main tendue, ignoré des tiens


Tes larmes glacées me désarment
Au travers de ton corps presque nu
Je vois la trace de la meurtrissure
L’empreinte d’une profonde blessure
Qui a fait de toi un Homme de la rue


Mon cœur se noue à ta souffrance
La vision de ton corps décharné
Ne me laisse pas sans indifférence
Moi qui dans mon petit nid douillet
Peux m’abriter et me réchauffer


Un geste, un seul tu quémandes
Depuis longtemps tu as cessé de croire
Et tu penses qu’il n’y a plus d’espoir
Comment ma vie pourrait elle changer
Après tant d’errance et de rejet !


Dans mes bras j’aimerai te prendre
Te cajoler, te bercer de mots tendres
Ton front brûlé j’aimerai caresser
Oindre ta tête et tes maux effacer


Un repas à ma table pour toi j’ai dressé
Viens et prends ma main !


cré@Lucia

8 réflexions sur “Hommes de la rue

  1. Oui, Lucia, c’est déjà la semaine de Noël … elle passera très vite c’est certain …
    Je te souhaite à mon tour un JOYEUX ET HEUREUX NOËL !
    Merci pour ton agréable passage chez-moi,
    En toute amitié,
    C☼lette

  2. Oui, pas facile de les regarder dans le froid, sans rien…alors que nous sommes bien à l’abri !
    Je me rappelle d’un homme qui venait de temps à autre près de chez moi, nous échangions des paroles, il vivait très pauvrement…enfin faut pas croire qu’il ne soit pas sans amour, même si la vie sur le trottoir est rude…
    Nous nous sommes liés en quelque sorte, et partagions ces moments pour un peu moins de solitude
    Il m’a appris à entendre le vent chanter dans les troncs des arbres, jamais je n’avais entendu de pareille musique…ses yeux étaient magnifiques, son regard s’éclairait alors d’une belle lumière et le sombre de ce visage disparaissait
    Il possédait en lui une grande richesse de coeur, démuni de matériel mais pas de Vie !
    Parfois quand je prenais le Bus (à la nuit) il se mettait en retrait et attendait qu’il arrive et que je montais bien, sans incident…plus tard, il m’a expliqué qu’il veillait sur moi…pour qu’il ne m’arrive rien !
    Un jour pour Noël, je l’ai invité parmi nous, comme un membre de la famille…il est venu, mais au bout d’une demi-heure, il ne supportait pas…heureux et malheureux, à la fois, trop de souvenir lui revenait, il est parti !
    La vie a fait que j’ai du partir, souvent quand je passe à cet endroit, je me rappelle, j’aurai aimé le revoir…

    Merci de ce partage
    Bisous

  3. Bonsoir ma Chère Lucia,

    Voilà un texte comme je les aimes tu es merveilleuse !!!
    Bravo pour cette main tendue je fais comme toi toujours dans la vie pourtant j’ai pas grand chose mais je pense que si les gens au lieu de faire des repas immense à Noël donner un peu aux pauvres une place une couverture, une assiette à manger le monde serait plus beau et il y aurait moins de pauvres dans la rue, tu sais Noël c’est ça être solidaire et non commercial mais pas tout le monde à compris cela.
    En tout cas merci de ton beau texte émouvant..je t’embrasse très fort que dieu te bénisse !
    Ton Amie sincère
    Arielle

    • Merci Arielle pour tes visites fréquentes et tes commentaires toujours aussi chaleureux. J’apprécie ta sensibilité et ta générosité.
      Je cliques sur ton lien mais impossible d’y accéder , c’est dommage que je ne puisse pas te lire.
      Je t’embrasse aussi bien fort, amicalement.

  4. Oh ! Quelle est accueillante cette main tendue Lucia et ce repas si bien préparé ! Ce billet a grandement sa place en cette période où tant de gens sont oubliés … Bonne soirée à toi et agréable semaine accompagnée de toute mon amitié,
    C☼lette

Fil de discussion

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s