Mon âme


Peu à peu le passé s’efface
Tels les nuages après l’orage
Passé lointain et confus
Mélange d’odeurs, de regrets…
Mes souvenirs s’effritent
Comme l’albâtre suspendu
Aux pierres humides des ruines
Oh mon âme !
Laisse aller ta peine
A quoi bon te tourmenter
Par les ombres du passé


Souffle sur la braise !
Ton passé, le feu a consumé
De tes souvenirs, il n’en reste que cendres !
Essuie la poussière de tes vieux tourments
Le doute peut encore te surprendre
Mais vois tout là haut, une lueur luit
C’est un Phare pour éclairer ta nuit
D’où l’Espérance jaillit !


Lucia

12 réflexions sur “Mon âme

  1. quel bonheur de venir te lire,trés beau phare avec mains tendues pour éclairer le chemin de l’espoire et de l’espérance,tes écrits réchauffe le coeur merci douceur pour ce beau soutien morale,gros gros bisou

  2. Dans ce jeu d’ombre et de lumière tu existes en éternité !
    Ces cendres, cette braise qui s’éteint…des liens défaits, des tourbillons de la vie, mais n’es-tu pas plus que cela, tu es Vie…
    Et de cette Vie, le souffle de l’instant présent que rien ne peut éteindre
    Éternelle étincelle tu es…

    Tendresse

  3. Bonjour Lucie, comme ça fait du bien ce phare dans ma vie ce matin…. Un phare tendu et attentionnée sur le moment présent… Un phare ne se préoccupe pas du passé, il n’a d’utilité que dans l’ici et maintenant… Il n’y a que dans le présent qu’il peut apporter son aide à ceux qui cherche au coeur de leur tempête une lumière rassurante leur réaffirmant avec certitude qu’il ne termineront pas leur existence fracassé sur les rochers, mais plutôt qu’ils seront guidé … Merci pour tes mots et ta présence… Te lire est chaque fois un baume pour mon âme… Je m’éloigne doucement du net, faute de temps, mais tu es dans mon coeur et mes pensées… Je reviendrai… Bonne semaine ! Et à bientôt…!

    Amitié tendresse

    Francine xoxo

  4. Pour Toi Mon Amie !

    Quel temps fait-il en ce jour dans ta vie ?
    Des nuages assombrissent-ils ton ciel bleu ?
    Il pleut dans ton cœur et cela t’oblige d’ouvrir ton parapluie
    Ton existence ressemble à un sac de nœuds

    Peut-être cries-tu à Dieu… « Pourquoi ? »
    Et tu n’entends que Ses silences
    Son mutisme, tu le hais… Tu ne le comprends pas !
    Tu voudrais tellement ressentir Sa présence

    Ecoutons, Dieu se révèle dans un doux et léger bruissement
    Tout comme pour le prophète Elie, « laissons passer l’orage »
    Dieu n’est pas dans le tremblement de terre, le feu ou l’ouragan
    Mais dans une parole discrète qui nous redonne courage
    Sachons percevoir son doux murmure tel une caresse
    Laissons-le éclaircir notre ciel, Lui le Maître des éléments
    Il désire apporter à nous Ses enfants toute Sa tendresse
    Laissons-Lui délier le sac de nœuds qui nous fragilise tant!

    Avec toute mon amitié

    • Merci ma tendre Annie pour ta présence et le réconfort qu’elle m’apporte.
      Oui laissons Lui délier les noeuds de notre histoire… Ce que je ne comprends pas aujourd’hui, je le comprendrai plus tard, tout a un but, j’en suis convaincue.
      Gros bisous de coeur

  5. amicales pensées
    il est parfois plaisant de recevoir des petits mots et d’être encouragé
    une impression agréable de savoir que nous sommes appréciés, chacun de nous , attire le regard par ses multitudes spectacles, de créativités, de poésie, et ca nous donne chaud au cœur, tendresse Amélie

    • Merci Amélie pour tes mots remplis de tendresse, ils me font chaud au coeur.
      C’est vrai que l’être humain a besoin d’encouragement , de recevoir des signes de reconnaissance positifs.
      Par le regard et le soutien de l’autre ,  » je grandis et je deviens meilleur « .
      Tendres pensées

  6. Oui, c’est vraiment la lueur de ce petit phare qu’il faut regarder et suivre dans ce présent dans lequel nous avons tout le pouvoir dans un certain sens …
    Je te souhaite Lucia une bonne journée qui est pour nous soupoudré de neige qui tombe à plein ciel …
    Que cette semaine te soit douce et agréable avec toute mon amitié,
    C☼lette

    • Oui Colette, c’est à ce phare qu’il faut regarder.
      L’approche de Noël est toujours douloureuse pour notre famille dite  » recomposée », d’où mes états d’âme…
      Merci pour tes mots , ils me font du bien.
      Bisous de coeur.

Fil de discussion

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s